Chateaubriand. Quelques lieux…

Vue sur le château de Fougères, Ille-et-Vilaine
Vue sur le château de Fougères, Ille-et-Vilaine. (Photo ©FC)
Hôtel Danjou de la Garenne
Hôtel Danjou de la Garenne, emplacement de l’ancien hôtel de Farcy, rue Nationale, à Fougères (35). L’ancien bâtiment n’existe plus, l’actuel date du XIXe siècle.

L’une des sœurs aînées de Chateaubriand, Julie, épousa le comte de Farcy en 1782 et vécut à Fougères. Le couple se sépara à l’amiable puis M. de Farcy émigra sous la Révolution. Mme de Farcy aimait fréquenter les salons parisiens, où elle était appréciée pour ses talents de poétesse. Julie et Lucile, sa cadette d’un an, se réfugièrent seules dans cet immeuble, en 1793, après avoir réussi à quitter Paris où la Terreur faisait rage. Elles ne furent pas à l’abri très longtemps, durent céder leurs meubles et divers effets personnels. Après quoi elles furent enfermées au château de Fougères, ainsi que Céleste de Chateaubriand, épouse de l’écrivain ; puis c’est dans une prison de Rennes (le Bon Pasteur) qu’elles furent détenues. L’hôtel de Farcy fut revendu comme bien national avant d’être finalement détruit.

Hôtel Danjou de la Garenne
Hôtel Danjou de la Garenne (photo ©FC).

Mon oncle de Bedée me manda les persécutions éprouvées par le reste de mes parents. Ma vieille et incomparable mère avait été jetée dans une charrette avec d’autres victimes, et conduite du fond de la Bretagne dans les geôles de Paris, afin de partager le sort du fils qu’elle avait tant aimé. Ma femme et ma sœur Lucile [ainsi, en réalité, que Julie de Farcy], dans les cachots de Rennes, attendaient leur sentence ; il avait été question des les enfermer au château de Combourg, devenue forteresse d’État : on accusait leur innocence du crime de mon émigration.

(Mémoires d’outre-tombe ; livre X, chap. 8, éd. Le livre de poche, La Pochothèque, p. 519.)

Alentours du château de Rosanbo, à Lanvellec (Côtes-d'Armor)
Château de Rosanbo, à Lanvellec (Côtes-d’Armor). (Photo ©FC)

Les époux Rosanbo, propriétaires de ce château du Trégor, furent guillotinés en 1794 en même temps que leur fille et son mari Jean-Baptiste de Chateaubriand, frère de l’écrivain ; en même temps, aussi, que M. de Malesherbes – ancien ministre de Louis XVI –, de qui Mme de Rosanbo était la fille, et Louis Le Peletier de Rosanbo, le gendre.

M. de Malesherbes joue dans les Mémoires d’outre-tombe un rôle de mentor dans le projet de voyage en Amérique du narrateur, expédition officiellement motivée par la recherche du passage du Nord-Ouest (reliant l’Atlantique au Pacifique par le nord du Canada), et réalisée en pleine révolution :

M. de Malesherbes me montait la tête sur ce voyage. J’allais le voir le matin : le nez collé sur les cartes, nous comparions les différents dessins de la coupole arctique ; nous supputions les distances du détroit de Behring au fond de la baie d’Hudson ; nous lisions les divers récits des navigateurs et voyageurs anglais, hollandais, français, russes, suédois, danois ; nous nous enquérions des chemins à suivre par terre pour attaquer le rivage de la mer polaire ; nous devisions des difficultés à surmonter, des précautions à prendre contre la rigueur du climat, les assauts des bêtes et le manque de vivres. Cet homme illustre me disait : « Si j’étais plus jeune, je partirais avec vous, je m’épargnerais le spectacle que m’offrent ici tant de crimes, de lâchetés et de folies. Mais à mon âge, il faut mourir où l’on est. Ne manquez pas de m’écrire par tous les vaisseaux, de me mander vos progrès et vos découvertes : je les ferai valoir auprès des ministres. C’est bien dommage que vous ne sachiez pas la botanique ! » Au sortir de ces conversations, je feuilletais Tournefort, Duhamel, Bernard de Jussieu, Grew, Jacquin, le Dictionnaire de Rousseau, les Flores élémentaires ; je courais au Jardin du Roi, et déjà je me croyais un Linné.

(Mémoires d’outre-tombe ; livre V, chap. 15, éd. Le livre de poche, La Pochothèque, p. 309-310.)

Alentours du château de Rosanbo, à Lanvellec (Côtes-d'Armor)
Château de Rosanbo. (Photo ©FC)

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s